Homélie du jeudi 27 décembre 2018 - Fête de saint Jean. Année C

Chers frères et sœurs, permettez-moi de vous dire « merci » !

Pourquoi vous remercier ? Parce que vous êtes présents ici, ce soir, dans cette cathédrale. Vous avez pris la décision d’y venir régulièrement et de vivre dans son intégralité, en tout cas je l’espère, ce temps de l’octave de Noël. Bravo !

Je vous dis ces mots parce que beaucoup de chrétiens n’ont finalement vécu qu’une partie seulement des célébrations de Noël. 

Homélie du lundi 24 décembre 2018 - 4e semaine de l’Avent. Année C

Comme je vous le disais tout à l’heure, nous sommes au dernier jour du temps de l’Avent, à la veille de Noël. Aujourd’hui, la liturgie nous invite à entendre ou à ré-entendre le Cantique de Zacharie. Peut-être la savez-vous ? Ce cantique est chanté par des milliers de religieux, de religieuses, de prêtres et de diacres, de laïcs, tous les matins, chaque matin. En même temps, il reste neuf, neuf comme la tendresse de Dieu, chaque matin pour le monde, comme le dit le livre des Lamentations.

Homélie du lundi 10 décembre 2018 - 2e semaine de l’Avent. Année C

Frères et sœurs, nous venons d’entendre et presque d’assister à un “process“ de libération, c’est-à-dire à une succession d’étapes pour arriver jusqu’au pardon, au don du pardon de Jésus. La conséquence est que : “Tous rendaient gloire à Dieu !“Peut-être portez-vous ce désir au fond de vous-mêmes, mais voilà…

Homélie du dimanche 11 novembre 2018 - 32e dimanche du temps ordinaire. Année B

Chers frères et sœurs, chers amis,
Les lectures que nous entendons aujourd’hui sont celles de ce dimanche ; peut-être pouvons-nous en tirer notre miel !
Gardons-nous de ne voir dans l’anecdote que nous rapporte l’évangile d’aujourd’hui qu'une anodine leçon de morale. Il ne s’agit pas d’abord ici d’entendre quelques conseils de modestie ou de générosité. Il s’agit plutôt de se mettre en présence du Christ ressuscité. La vie, l’expérience humaine, notre quotidien nous invitent à nous découvrir, nous invitent à nous déterminer :

Homélie du mercredi 24 octobre 2018 - 29e semaine du temps ordinaire. Année B

Je ne sais pas comment vous “fonctionner“ mais, moi-même, lorsque je me lève le matin, j’ai parfois de drôles d’idées ! C’est ce qui est arrivé ce matin en me levant ; j’avais en tête cette question : le Seigneur va-t-il venir aujourd’hui ? Il faut dire qu’en me couchant, j’avais relu une dernière fois l’évangile (durant la nuit, le cerveau travaille…). Au lever, je me posais donc ces questions : est-ce que c’est le jour du Seigneur ? Est-ce que je verrai mon Seigneur face à face ?

Homélie du lundi 22 octobre 2018 - 29e semaine du temps ordinaire. Année B

Peut-être pour les plus anciens d’entre nous, nous nous souvenons que parfois, et il n’y a pas si longtemps encore, dans les villages, un des notables du pays était sollicité pour faire un arbitrage. On allait trouver monsieur le maire du village, l’instituteur, le notaire ou le curé pour gérer un différent.

Sans doute est-ce donc le prestige de son enseignement qui vaut à Jésus cette demande un peu insolite : “Maître, dis à mon frère de partager avec moi notre héritage.“ 

Homélie du dimanche 8 juillet 2018 - 14e dimanche du temps ordinaire. Année B

Chers frères et sœurs, en écoutant les textes de ce dimanche, il est possible que certains ne soient
pas totalement “fans“ des lectures que nous venons d’entendre ! Pourtant, ces lectures nous conduisent
au centre même de notre Foi.
Pourquoi dis-je que certains d’entre vous sont peut-être “pas trop fans“ ?
- Dans la première lecture, le prophète sait qu’il va au-devant des contradicteurs et de leurs
contradictions,
- Jésus, dans l’évangile, connaît l’échec dans son propre village,

S'abonner à